Evaluation of the antifungal potential of five plants used in the treatment of mycoses

Kokou Atchou

Abstract: 

Les mycoses sont des maladies causées par des champignons qui se développent sur le corps et dans l'organisme. En fonction de leur localisation, on distingue des mycoses cutanéo-muqueuses et les mycoses profondes. Les mycoses profondes sont généralement plus graves avec un diagnostic différentiel et traitement plus difficiles. Candida albicans est une levure opportuniste qui n'exprime son pouvoir pathogène qu'en présence de facteurs de risque tels que les maladies malignes, les iatrogéniques, le diabète, l'infection à VIH/Sida. Elle est le plus souvent impliquée dans ces formes de mycoses. Etant donner que la grande majorité de la population rurale utilise les plantes pour se soigner, la présente étude s'objective d'évaluer le potentiel antifongique de Maytenus senegalensis, Hyptis suaveolens, Ocimum gratissimum, Cassia alata et Piliostigma thonningii. Ces plantes sont utilisées dans la région des plateaux du Togo par les tradithérapeutes pour traiter les affections d'origine mycosique. Les extraits ont été obtenus par un système de solvants à polarité croissante. Le test antifongique a été réalisé selon le principe de dilution en milieu liquide couplé à l'étalement sur C. albicans. Ces plantes ont été toutes actives sur la levure. Les CMI des extraits qui ont entrainé une inhibition totale de croissance a été déterminée respectivement à 1,25 et 0,156 mg/ml pour les extraits éthanolique et chloroformique des écorces de racines de M. senegalensis, 1,25 mg/ml pour l'extrait éthanolique des feuilles de C. alata, 0,625 mg/ml pour l'extrait chloroformique des feuilles de P. thonningii, 0,625 mg/ml pour l'extrait chloroformique des feuilles d'Hyptis suaveolens et 0,312 mg/ml pour l'extrait aqueux des racines d'O. gratissimum. La meilleur CMI est obtenue avec l'extrait chloroformique des écorces de racines de M. senegalensis. Les CMI obtenus prouvent l'efficacité de ces extraits sur C. albicans et par conséquent, justifient l'usage traditionnel de ces plantes contre les candidoses.

2013

Full conference title: 

9ème Congrès international francophone de la Société de Pathologie Exotique (SPE), en partenariat avec la Société Médicale d'Afrique Noire de Langue Francaise (SMANLF)
    • SPE