News Blog

  • Bloc fermé à l'Hôpital Pompidou : Aspergillus Contamination Trouvé (Block closed at Pompidou Hospital: Aspergillus Contamination Found)

    Georges-Pompidou Hospital, Paris

    Un bloc opératoire de neuf salles de l'hôpital Pompidou à Paris est fermé jusqu'à dimanche en raison de la découverte d'un champignon dans trois d’entre elles. Ce champignon, l'aspergillus, "représente 4% des infections nosocomiales. Elles sont en général respiratoires, mais pas toujours", a expliqué mercredi sur France Info Alain-Michel Ceretti, fondateur de l'association LE LIEN, qui aide les victimes d'accidents médicaux. "C'est extrêmement compliqué de retrouver l'origine parce qu'elles sont multiples et pas forcément liées à l'hôpital."

    Cette découverte, "c'est le résultat d'une attention particulière qui est plus importante aujourd'hui sur ces sujets-là qu'elle n'était il y a 15 ans". "Ce qui est étonnant c'est qu'autant de salles, 9 au total, presque un tiers de l'ensemble soit touchées. Il va falloir comment cela a pu survenir, des travaux extérieurs ou un défaut de ventilation", s’est demandé Alain-Michel Ceretti.

    Le fondateur de l'association LE LIEN a insisté sur le fait qu'en France, "on est à zéro tolérance sur l'aspergillus. Dès qu'on trouve une colonie dans l'air d'un hôpital, on arrête de travailler."

    Les contrôles à l'aspergillus sont réalisés deux à trois fois par an dans les hôpitaux. "Est-ce que c'est suffisant ? Probablement pas. Il faudra s'interroger sur la fréquence des contrôles et les types de contrôles", a estimé Alain-Michel Ceretti.

     

    Translation to English: A new operating theater block of the Pompidou hospital in Paris is closed until Sunday due to the discovery of a fungus in three of them. This fungus, Aspergillus, "represents 4% of nosocomial infections." said Alain-Michel Ceretti, founder of the association LINK, which helps victims medical accidents. "It is extremely difficult to trace the origin of the contamination because they are multiple and not necessarily related to the hospital."

    This discovery, "is the result of special attention that is more important today in these areas then it was 15 years ago." "What is surprising is that so many rooms, 9 in total, almost a third of the total are affected. We will have to investigate how this could occur, external works or ventilation fault," stated Alain-Michel Ceretti.

    The founder of the association LINK stressed that in France, "there is zero tolerance of Aspergillus. As soon as we found a colony in the air of a hospital, it stops working. "

    The controls aspergillus are made two to three times per year in hospitals. "Is that enough? Probably not. It will be necessary to examine the frequency of inspections and types of controls," said Alain Michel Ceretti.

Pages